258 citiri

Hotărârea Curții de Apel Chișinău a fost arbitrară. În acest sens, Curtea adaugă că Curtea Supremă de Justiție nu a reparat defectele hotărârii

35. À la lumière de ce qui précède, la Cour constate donc une absence de lien entre les faits établis, les dispositions applicables et les conclusions des juges internes quant au respect du délai de prescription applicable à l’action civile. Dès lors, elle estime que l’arrêt de la cour d’appel de Chișinău était entaché d’arbitraire (comparer avec Khamidov c. Russie, no 72118/01, § 173‑174, 15 novembre 2007, et Anđelković, précité, § 27). À ce titre, elle ajoute que la Cour suprême de justice n’a pas réparé les défauts de l’arrêt rendu par l’instance inférieure.

Curtea Europeană a Drepturilor Omului
(Hotărârea din data de 3 decembrie 2019, Snegur împotriva Moldovei, disponibilă aici)

Back To Top