De unde vine expresia de spălare [a banilor]

8 ianuarie 2018
478 citiri

La terminologie varie d’un pays à un autre: blanchiment (en France et en Algérie), blanchissage (Suisse), blanchissement (Canada), lavage (Portugal), recyclage (Italie), etc.
L’expression „blanchiment” résulte d’une extrapolation de pratiques anciennes de la mafia italo-américaine. La première consistait à laver (‘laundering’) de faux billets de banque neufs pour les faire circuler, sans susciter d’interrogation: on comprend alors que la France se soit armée, en 1929 déjà, d’un Office central pour la Répression du Faux Monnayage (OCRFM). La seconde pratique dérive de la démarche d’un clan mafieux, ayant acquis, en 1928 a Chicago, une chaine de blanchisseries pour y recycler l’argent sale en l’entremelant à de l’argent propre. Elle est apparue dans le jargon courant, en 1977, dans l’affaire Watergate. En 1982, cette expression est expressément employée dans une procedure americaine de confiscation de fonds associés à un traffic de drogue.

Hocine Bénissad
(Blanchiment de capitaux (aspects economiques et juridiques), ed. Economica, 2014, la p. 1)

Lasă un răspuns